équipe

Sylvain Beauchampsportrait-sylvain

Enfant, Sylvain sort de sa réserve en pratiquant le cirque, le violoncelle et le théâtre. A 20 ans, il part en Argentine où il fait deux rencontres essentielles: le tango argentin et la danse contemporaine. A son retour, il intègre sans hésiter la formation du danseur interprète Coline à Istres (13). Depuis, il travaille avec des chorégraphes et metteurs en scène tels que Nadine Beaulieu, Julie Callet, Edwine Fournier, Patrice Barthès, Charlotte Pareja et Gabriel Bestion de Camboulas.
En parallèle, il participe à différents projets autour du tango argentin notamment au sein du Laboratoire Chorégraphique dirigé par Esteban Moreno de la  Compagnie Union Tanguera.
En 2013, il fonde la Cie ÉQUIS avec le projet « B333 ». Aujourd’hui, il mouille le maillot pour « Serre bien tes lacets ! », sa deuxième création.

Jean Delaval

Formé au conservatoire de Tours aux percussions classiques et à la batterie depuis l’âge de 8 ans, 13925922_10210282662924361_6137502887527259419_oJean se produit sur scène très tôt dans diverses formations sans interruption jusqu’à aujourd’hui. Comme beaucoup de garçons de sa génération, il pratique le foot en club, à la récrée, dans son jardin, en rêve… surtout depuis 98. Attiré depuis toujours par les danses latines, il se passionne pour le tango argentin, pour lequel il part suivre des cours intensifs à Buenos Aires à deux reprises pendant un an. Il fait partie du Laboratoire Chorégraphique dirigé par Esteban Moreno de la Compagnie Union Tanguera, et enseigne désormais au sein de l’association Tango de Soie à Lyon. Il continue sa formation auprès de Carlitos Espinoza et Esteban Moreno.

Laura Boudou

Danseuse-interprète, performeuse et chorégraphe. Laura grandit dans une famille où la musique et la danse tiennent une place importante. Jeune, elle ressent le besoin de trouver son propre moyen d’expression.  La rencontre avec la danse va lui permettre d’affirmer son identité personnelle et artistique.
Elle se forme au classique, jazz et contemporain et intègre plusieurs cursus de formation professionnelle; Studio Harmonic à Paris, Centre James Carlès à lauraToulouse puis en 2010 la formation COLINE à Istres.
Depuis 2013, elle à été interprète pour différents chorégraphes en France, Angleterre, Canada, Ile de la Réunion, Californie auprès de Lionel Hoche_Cie Meme Banjo, Samir El Yamni Cie, Barbara Amar_Cie Précipité, Patrice Barthès & Cie Chicanes, Shlomi Tuizer / Edmond Russo – Cie Afarri Esterri, Nicolas Hubert – Cie Epiderme, Patrick Servius – Cie Le rêve de la soie et actuellement Teoma Naccarato Cie.En parallèle, Laura développe depuis plusieurs années sa propre écriture chorégraphique. L’axe principal de son travail se porte autour de la représentation du langage corporel en relation à l’autre. « De l’individu au groupe, le corps est un media pour mieux se comprendre et échanger. Une communication non verbale au travers d’interactions physiques à l’espace, l’image, le son, l’objet, l’autre… »
Elle crée plusieurs pièces chorégraphiques dont 2 en 1, Voile de croissance, B333 et LOVOL performance scéno-chorégraphique en co-écriture avec Sophia Boudou, Architecte – Scénographe. En continuité de sa démarche artistique, Laura participe à des projets interdisciplinaires et collabore avec d’autre artistes comédiens, photographes, scientifiques…

Sandra Baup

1605_img_9466Après une formation danse étude à l’institut de danse et des Arts de l’Isère de Grenoble, elle passe l’examen d’aptitude technique (EAT) et poursuit l’année suivante les examens théoriques : Anatomie, Physiologie, Musique, et Histoire de la danse qu’elle valide.
Par la suite elle intègre en 2010, la formation professionnelle contemporaine Coline à Istres où elle travaille avec de nombreux chorégraphes: Georges Appaix, Shlomi Tuizer, Edmond Russo, Nacera et Dalila Belaza pour des créations. Juan Manuel Vicente pour une reprise de Bernard Glandier et Corinne Garcia pour une reprise de Mathilde Monnier.
Depuis 2012 elle travaille et collabore avec différentes compagnies :
« Cie Nacera Belaza », « Cie Colette Priou », « Cie Confidences », Julie Callet, « Cie Le Grand Jeté » Frederic Cellé.
Elle est aussi intervenante en danse dans différentes associations pour enfants et adultes.

Victoria Killijian

victoria

Victoria Killijian du haut de son mètre 61 fait beaucoup de bruit, raison pour laquelle elle veille à ce que la compagnie se fasse connaître. Son amour pour la cuisine et les encouragements participent à ce que les membres de la compagnie la supportent au quotidien. Dès qu’elle le peut, elle file danser le tango si bien que tout le monde la cherche tout le temps. Son caractère de capricorne fait clairement de Victoria la personne la plus attachiante de la compagnie. N’ayez pas peur de prendre contact avec elle, vous serez toujours reçu avec le sourire !

Anna Martinela

Metteur en scène

1911976_10152246577498493_2092174230_n

Franck Morel

Ingénieur du son

Franck Morel débute dans le domaine du son en 1990 après des études secondaires dans une école privée enseignant son et lumière (GRIM). Il est tout de suite mis à l’épreuve en travaillant pour une société de production accueillant des artistes renommés sur LYON (Noir Désir, Macéo Parker, Indochine, New Model Army ,…)
Il s’occupe parallèlement du son des showcases des Fnac à Lyon Bellecour et Part Dieu, ce qui lui permet de côtoyer des jeunes talents (Pascal Obispo, Francis Lalanne, Moon Martin, Pow wow,…).

franckIl s’occupe aussi des régies retours des concerts d’un caveau lyonnais (Le GLOB) où il découvr le métier d’ingénieur retour ainsi que la langue anglaise avec des groupes étrangers (Godfathers, Zodiac Minwarp, Ziggy Marley…)

De fil en aiguille il goûte aussi à la régie plateau sur une tournée rock en fac ou il côtoie de nouveau des artistes professionnels (Axel red , Stephan Eicher, Thomas Fersen, …) Il en profite pour se frotter aux gros concerts en étant road runner sur des accueils lyonnais (Dire Straits, Pink Floyd,…)

Une première insertion dans le spectacle vivant avec plusieurs régies son pour des spectacles pour enfants de Jacques Coutureau (Pinocchio, La nuit des jouets…) De cette association naît un autre spectacle sur Roland Topor et sa rencontre extraordinaire…

Franck prend en 1995 un virage vers le théâtre qui va l’amener au théâtre du point du jour et une rencontre avec Michel Raskine. Une complicité qui va durer 7 ans, parsemée d’accueil de compagnies, de tournées, de créations théâtrales, de2 Festivals d’Avignon dans le IN, et de collaborations (Olivier PY, Gwenaël MORIN…)

En 2001 Franck est sollicité pour la conception d’un auditorium au musée Gadagne à Lyon. En 2002, il entre à l’ENSATT (Ecole Nationale des Arts et Techniques du Théâtre) comme régisseur son et où il découvre la pédagogie qui deviendra une de ses nouvelles passions… Pendant 6 ans il va donner des cours sur les
techniques de son, le matériel, les outils…

Parallèlement à cela il continue à faire de la sonorisation de concerts et du théâtre de façon ponctuelle, et profite de l’ENSATT pour expérimenter de nouvelles techniques de diffusion sonore au théâtre et se passionner pour la psycho acoustique…

Dans le cadre des cours donnés à l’ENSATT, il organise des rencontres pour ses élèves avec des ingénieurs du son sur des gros spectacles. Grace à ces rencontres, il se lie d’amitié avec Pierre Jacquot avec qui il va apprendre énormément et collaborer dans son studio de Versailles pendant 2 ans. Il entretient également d’excellents rapports avec Xavier Gendron, Stéphane Plisson, Patrice Cramer, Stéphane Kijek,…).

En 2010, contacté par son ancienne école, le Grim Edif, il assure la formation initiale et continue, et depuis s’implique de plus en plus dans les méthodes de pédagogie du son. Parallèlement, il monte un studio d’enregistrement dans le Vieux Lyon, où il enregistre, mixe et masterise des artistes comme Erik Truffaz, China Moses, Amanda Zamolo
(Morcheeba) Il travaille également régulièrement avec les théâtres lyonnais : Point du Jour, Célestins, TNG, Ateliers, TNP

Capable de s’adapter à toutes les configurations, il se passionne pour les machines audio et prend un malin plaisir à les détourner de leur utilité d’origine pour s’en servir autrement au théâtre ou ailleurs…

Crédit photo : ®Christophe Berzin // ®Diego Riemer // ® Raving Deer – Fanny Magot // ®Michel Robert